XVII ISA World Congress of Sociology, Sociology on the move, Gothembur, Sweden, July 2010

Menu:


Priorités

Michel Wieviorka, Président de l’AIS
Hans Joas, Vice-président du Programme
Ulla Björnberg, Présidente du Comité Local d’Organisation

La sociologie en mouvement

Le déterminisme est mort en sciences sociales. Malgré notre grand intérêt pour les structures et les mécanismes sociaux, ainsi que pour leurs formes de reproduction, nous savons bien que l’homme n’est pas complètement dominé par eux. Le monde change, et ce changement dépend très largement de l’action et de l’imagination de l’homme.

Pour que la sociologie reste utile, elle doit contribuer à la compréhension de ce changement, et changer également elle-même. La sociologie est en mouvement et doit l’être car le monde, les sociétés, les acteurs collectifs et individuels le sont.

Notre congrès, consacré à cette question, donnera la priorité à des évènements et à des questions qui n’ont pas toujours été les points forts de la sociologie, mais qui sont d’une importance capitale pour comprendre la situation actuelle.

1. Violence et guerre

En raison de perspectives libérales et progressistes, les sociologues ont souvent négligé ce sujet. Quand le rêve de paix à long terme s’évanouit, il est nécessaire de traiter des problèmes tels que « les nouvelles guerres », le terrorisme, la prolifération nucléaire, ainsi que le nettoyage ethnique, la violence de genre, et les difficultés pour organiser des formes d’opposition à la violence.

2. Développement durable

Les causes et les conséquences du changement climatique, le scandale de la faim dans le monde, le manque d’énergie et d’eau, les nouveaux phénomènes tels que l’ingénierie génétique, sont des problèmes qui deviennent des sujets de plus en plus importants du point de vue de la sociologie. Ils ne doivent pas être laissés aux mains des économistes et des chercheurs en sciences naturelles. De plus en plus de gens veulent prendre en compte l’avenir de l’humanité et de la planète, et le développement durable apparaît ici comme une perspective analytique et normative importante.

3. Mondes de différences

L’idée que la modernité conduit à un monde complètement homogène, qu’il existe une méthode optimale qui permette d’atteindre la modernité, a perdu de sa force. La modernisation de vastes zones du monde en dehors de l’Europe et de l’Amérique du Nord démontre l’ethnocentrisme du discours antérieur, et ceci conduit à de nouveaux développements concernant l’explication de la progression de l’Asie, le rôle des anciennes traditions culturelles pour « les modernités multiples », et la diversité interne de « l’Occident ».

4. Action et imagination

Les nouvelles avancées de la biologie et l’apparition d’un champ transdisciplinaire « d’études culturelles » représentent des enjeux sérieux pour les concepts de base de la théorie sociologique. La sociologie doit répondre à ces enjeux de façon créative. Elle doit aussi répondre aux changements fondamentaux qui ont lieu dans la vie quotidienne, tels que l’importance croissante des images et de la communication et de la réalité vécue au sein du monde virtuel.

5. Religion et pouvoir

La sociologie est sur le point de se débarrasser de l’idée que la modernisation mène inexorablement à la laïcisation. La religion a cessé d’être considérée comme un obstacle au progrès et à la modernité. Ceci explique l’intérêt croissant pour les mouvements sociaux d’inspiration religieuse, l’instrumentation politique de la religion et la dynamique de l’expérience religieuse et son articulation.

“Sociologie en mouvement” signifie que notre discipline contribue à la compréhension de notre monde, en définissant de nouveaux objets de recherche, en mettant au point de nouvelles approches et en réexaminant de nouveau son riche héritage. Ceci implique une nouvelle ouverture vis-à-vis des autres disciplines et des questions normatives. L’Association Internationale de Sociologie offre une immense variété de perspectives, en termes de cultures, de genre et de génération. Elles contribuent toutes à la vitalité de notre discipline.