XVII ISA World Congress of Sociology, Sociology on the move, Gothenburg, Sweden, July 2010

Menu:

RC homepage

 

Research Committee on
Clinical Sociology RC46

Programme Coordinators
Jacques Rhéaume, Université Quebec, Montreal, Canada, rheaume.jacques@uqam.ca
Jan Marie Fritz, University of Cincinnati, USA, jan.fritz@uc.edu

Congress Programme


Sessions descriptions

Section I :  Theory and practice in clinical sociology / Théorie et pratique en sociologie clinique

This section explores the main theoretical and methodological issues related to clinical sociology. The different presentations should be based on both conceptual and empirical material illustrating a clinical sociology approach.

Dans cette section, il est prévu d’explorer les principaux enjeux théoriques et méthodologiques liés à la sociologie clinique. Les différentes présentations devrait inclure autant un matériau conceptuel qu’empirique illustrant une approche clinique de la sociologie.
 
Session 1: The complexity of social intervention : A clinical perspective / La complexité de l’intervention sociale : une perspective clinique.
Chair : Jacques Rhéaume, Université Quebec, Montreal, Canada, rheaume.jacques@uqam.ca
Clinical sociology gives special attention to the theory and practice linkage, to a participatory research approach and to change in the diverse fields of social action. That leads to a critical epistemology of kinds of knowledge involved in social practice, dealing with other disciplines at the frontiers of sociology, but more deeply, with non-scientific types of knowledge, like the practitioners’, the experience based knowledge, the aesthetic one. How can we better understand the conceptual links between the personal knowledge, the intimate life world and politics, the institutional level present in any clinical sociological practice? That leads to rethink, on an interdisciplinary and epistemological ground, the complex interactions levels involved and to produce, hopefully, some benchmarks for a new sociology of action and social actors./

La sociologie clinique privilégie les liens entre théorie et pratique, la recherche participative et le changement dans diverses sphères d’activités. Elle est appelée pour ce faire à s’appuyer sur une épistémologie critique des savoirs de l’action, aux frontières de la sociologie, en lien avec d’autres disciplines, mais aussi avec d’autres formes de savoirs non scientifiques : savoirs pratiques du professionnel, savoir d’expérience, savoir esthétique. Comment mieux articuler les liens conceptuels entre le personnel, l’intime et le politique, l’institutionnel présents dans toute pratique clinique de la sociologie?  Il faut alors repenser, sur des bases interdisciplinaires et épistémologiques la complexité des niveaux d’interactions impliqués, et produire, peut-être, des pistes pour une nouvelle sociologie de l’acteur social, de l’action.

Session 2: Crisis and change, adaptation or transformation: New individuals for new social actors?/ Crise et changement, adaptation ou transformation : des individus nouveaux pour de nouveaux acteurs sociaux?
Chair : Vincent de Gaulejac, France, v.gaulejac@wanadoo.fr 

The social changes in the so-called societies, namely, the national societies are the result of global, structural, economical and cultural interactions but also, come from local, daily life based human interactions. A clinical approach to sociology attempts to link those two levels of reality, the local and the global, through a way of doing research with the people considered as free subjects and also social actors. One main issue is then to develop a precise and acute understanding of the relationship between the individual and society, the subject and the social actor, in renewed societies defined as advanced modern societies, post-modern or hypermodern ones.  Are we witnessing the coming up of new types of individuals more adapted to those new social contexts, inclined to simply conform to or change them, becoming new social actors?

Les transformations sociales actuelles affectant ce qu’il est convenu d’appeler les sociétés, au sens minimal de sociétés nationales, résultent tout aussi bien des interactions globales, structurelles, économiques et culturelles que des interactions locales, dans la vie quotidienne. Une approche clinique de la sociologie tente de relier ces deux ordres de réalité, le local et le global,  à travers une façon de faire de la recherche en proximité, proche des gens, perçues comme  des sujets et des acteurs sociaux. Un des enjeux centraux est alors d’articuler finement et précisément une compréhension des rapports individu et société, sujet et acteur social, dans le contexte de nouveaux types de société, dits de modernité avancée, post-modernes ou hypermodernes. Assiste-t-on à l’émergence de nouveaux types d’individus davantage adaptés à ces nouveaux contextes, susceptibles de s’y conformer simplement ou de les changer, devenant de nouveaux acteurs sociaux?

Session 3: Clinical sociology and sociological practice: Contributions to policy and practice / La sociologie clinique et la sociologie pratiquée: Contributions aux politiques et pratiques
Joint sessions of RC26, Sociotechnics, Sociological practice and RC46 Clinical Sociology [host committee]

Section II:  Different social living spheres and issues for individuals: In organizations, the health system, urban life, and segregated spaces/ Différents domaines de vie sociale et enjeux pour les individus: dans  les organisations, le système de santé, la vie urbaine, les espaces d’exclusion

In this section, the presentations bear on empirical research done in different areas with a clinical sociology perspective. The presenters are invited to include theoretical and methodological considerations in their conclusions

Dans cette section, les présentations portent sur des recherches empiriques réalisées dans différents domaines suivant une perspective de sociologie clinique. Les présentateurs sont invités à inclure toutefois des réflexions d’ordre théorique et méthodologique dans leurs conclusions.

Session 4: Work, management in a globalizing world economy / Le travail, la gestion dans un monde en voie de globalisation de l’économie
Joint session of RC 17 Sociology of Organization and RC46 Clinical Sociology [host committee]

Session 5:  Health issues, inside and outside of  the health system / Les enjeux de santé, à l’intérieur et à l’extérieur du système de santé
Chair : Massimo Corsale, Italy, massimocorsale@yahoo.it 
One constant phenomenon of recent  decades in societies is the growing importance of health issues and the development of major reforms put forward to improve efficiency and efficacy of health systems. Should it be to stop mortal epidemics like AID in Africa or to prevent obesity in United States population or other occidental countries, health comes to be a central issue illustrating the complex relationship between the individual and society, involving economical, biomedical, social, cultural and even spiritual dimensions. Health represents a survival pragmatic issue as well as it comes to be an ideal norm for happiness and well-being, for the many. The health system is also the first referent meaning  attached to ‘clinical’ and ‘caring’ practices for sick people. It is interesting to contrast the related notion of a ‘clinical’ approach in sociology addressing health issues and practices (medical, preventive, social, institutional) and show how this can give new light for a better understanding of political, organisational or personal health issues.

Un des phénomènes constant de dernières décennies dans les sociétés est l’importance des questions de santé et le développement de réformes majeures qui sont préconisées pour améliorer l’efficience et l’efficacité des systèmes de santé. Que ce soit pour contrer des épidémies mortelles dans des pays d’Afrique ou prévenir l’obésité dans des pays occidentaux, la santé est un marqueur privilégié des rapports complexe de l’individu et du social, impliquant des dimensions économiques, biomédicales, sociales, culturelles, voire spirituelles. La santé est à la fois une question pragmatique de survie pour un grand nombre et un idéal normatif de bonheur et de bien-être pour beaucoup. Le monde de la santé est  aussi le premier référent de la notion de ‘clinique’, du ‘soin’ à apporter à des gens malades. Il est intéressant de montrer comme une approche de sociologie clinique des pratiques de santé (médicales, préventives, institutionnelles) peut jeter un éclairage différent et aider à mieux comprendre les enjeux politiques, organisationnels et personnels en santé.

Session 6: Business meeting

Session 7: Increasing phenomena of marginalization and exclusion in urban life / Phénomène grandissant de marginalisation et d’exclusion dans la vie urbaine
Chair : Norma Takeuti, Brazil, Universidade du Rio Grande do Norte, Brazil, nortak@uol.com.br
Globalization, world population increase, migrations of large segments of population, overproductivity, technological change, individualism and consumerism,  all those factors lead to more and more marginalization and exclusion of from the mainstream way of living important parts of populations in different countries, specially in the urban context,. Those exclusions are often related to age groups (youth, aged), genders (women, homosexuals), work situation (unemployed, handicapped people), ethnic or racial attributions etc. That leads to poverty and dependence, but there are also survival strategies and innovations, alternative social economy initiatives (third sector), community based organizations, new ways of insuring social solidarity. Many clinical sociology research and interventions deal regularly with those dynamics on a local basis  or intermediate levels of social actors. What do we learn from them?

 

La globalisation, l’accroissement de la population mondiale, la migration de larges segments de population, la surproductivité et les changements technologiques, l’individualisme et le consumérisme sont autant de facteurs favorisant  de plus en plus la marginalisation et l’exclusion. Ces mises en marges se déclinent souvent suivant les groupes d’âges (les jeunes, les vieux) les genres (femmes, homosexuels), le travail (chômeurs, personnes handicapées), les attributions ethniques ou raciales etc. Cela conduit à la pauvreté et à la dépendance, mais aussi à des stratégies de survie et des innovations, à des pratiques alternatives d’économie sociale (tiers secteurs) ou à la création de groupes communautaires de base, autant de façons de créer de la solidarité sociale renouvelée. La recherche et les interventions en sociologie clinique font face régulièrement à ces dynamiques sur une base locale ou auprès d’acteurs sociaux de structures intermédiaires. Que nous apprennent-elles?

Session 8: Intercultural or multicultural dynamics facing the migration movements in present societies / Les dynamiques interculturelles ou multiculturelles confrontées aux mouvements migratoires des sociétés actuelles
Chair : Catherine Montgomery, Canada, catherine.montgomery@ssss.gouv.qc.ca
A major social issue present in many societies is the coming in of more immigrants from a large diversity of countries and origins. Host societies are to deal with cultural diversity, to develop politics and services more or less adequately addressing the main issue of a positive social integration. International differences are more an more met at home: differences in daily life habits, religious beliefs, educational perspective, values systems, multiple social ‘identities’ or affiliations. Is not the sociology of human interactions most appropriate to approach these phenomena?  How can clinical sociology practices contribute to create more open societies based on citizenship and the respect of cultural differences? And for what kind of ‘integration’?

Un enjeu social majeur dans beaucoup de sociétés actuelles est la venue grandissante d’un grand nombre d’immigrants provenant de pays et d’origines variés. Les sociétés d’accueil doivent vivre avec une grande diversité culturelle, développer des politiques et des services qui seront plus ou moins adéquats pour favoriser une intégration sociale positive. Les différences internationales se rencontrent de plus en plus chez soi : les différences dans les habitudes de vie quotidienne, dans les croyances religieuses, les perspectives éducatives, les systèmes de valeurs, les références à des ‘identités’ sociales ou affiliations multiples. Une sociologie de l’interaction humaine n’est-elle pas des plus appropriée pour aborder ces situations?  Comment les pratiques en sociologie clinique peuvent-elles  t contribuer à créer des sociétés plus ouvertes fondées sur la citoyenneté et le respect des différences culturelles? Et pour quel type ‘d’intégration,?

Session 9: Violence and conflict in the different spheres of societies, a slinical approach / Violence et conflit dans les divers espaces de vie, une approche clinique
Chair: Marisela Hernández Hernández, Universidad Simón Bolívar, Venezuela, mhernand@usb.ve
Conflict and violence still constitute a basic reality in a changing social life, especially in the context of competition, performance, individualism. Working closely with people in the workplace, with local communities, in social and health services, with decision makers on political issues, clinical sociologists are often addressing those issues through participative action research or interventions. Group intervention in the workplace, mediation of various types, critical research involving the different actors parties in a conflict situation are some examples of clinical work. It is also much important to show how those practices introduce new theoretical perspective to better understand conflict or violence in individuals, in small groups, in communities, in formal organizations and even in large national or international groups, more specifically those involved in civil wars.

Le conflit et la violence demeurent une réalité fondamentale dans une vie sociale de changement, particulièrement dans le contexte actuel de compétition, de poursuite de la performance, de l’individualisme. Travaillant en proximité avec les gens dans les milieux de travail, avec les communautés locales, au sein des services sociaux et de santé, des milieux éducatifs, les sociologues cliniciens répondent à ces situations conflictuelles ou violentes par une recherche ou des interventions de type participatif.  Les interventions de groupe en milieu de travail,  divers types d’interventions de médiations, la recherche critique impliquant les différents acteurs impliqués dans les situations conflictuelles en sont quelques exemples. Il est aussi très important de montrer comme ces pratiques permettent de dégager des perspectives théoriques nouvelles sur la nature du conflit ou de la violence chez l’individu, dans les groupes restreints, les communautés, les organisations formelles ou même dans les groupements nationaux ou internationaux.